Découvrir les différentes nutritions artificielles

On parle de programme nutritionnel quand une personne est atteinte de la dénutrition. Cette dénutrition ou le refus ou l’incapacité de se nourrir provient des maladies en général, mais cela peut aussi être l’impact du vieillissement qui va fragiliser la personne, lui oblige de ne plus manger correctement. 

Quelles sont les possibilités de se nourrir quand on est en panne digestive ?

Il faut du temps pour que cette personne puisse avoir un appétit normal. En attendant, il faut bien se nourrir et plusieurs possibilités s’offrent à nous. On peut pratiquer une méthode nutritive entérale, ou générer une alimentation parentale. Mais il faut toujours prioriser la nutrition orale.

La nutrition orale

La nutrition orale est notre alimentation journalière, du petit déjeuner, du gouter, les boissons, les desserts et le diner, plus un verre de vin et des produits laitiers. Ce sont les sortes d’aliments de base dont un organisme a besoin et tout ceci se nomme nutrition orale. 

La nutrition entérale

La nutrition entérale est une façon de se nourrir en minimisant le travail de la digestion normale. C’est la méthode utilisée quand l’estomac d’une personne est en défaillance et qu’il lui faut une autre méthode pour se nourrir. Il est possible de se nourrir à l’aide d’une pipette, dans ce cas, on ne mange que de la nourriture liquide. Pour les personnes qui ne peuvent pas manger correctement, on lui injecte de la sonde. Ce dernier consiste à insérer la nourriture par un petit tuyau qui va directement dans son estomac ou dans son intestin.

La nutrition parentale

Cette méthode est utilisée quand la personne est dans l’incapacité d’utiliser son système digestif. On lui injecte directement dans le sang ses nourritures et dans ce cas-là, on dit que la personne est sous sérum. La nutrition parentale est souvent nécessaire durant la période de chimiothérapie et même à la maison, la personne peut se balader avec ses tuyaux digestifs.

Il ne faut pas tout de suite penser à ses méthodes de nutritions artificielles tant que la personne peut encore se nourrir à la façon normale.