Les gestes qui sauvent face à un arrêt cardiaque

On peut souffrir de petits maux çà et là,  mais lorsqu’il s’agit d’un arrêt cardiaque il faut agir vite. En quelques secondes le concerné peut perdre la vie, d’où l’urgence de l’assister immédiatement. Il y a donc trois actions essentielles à mener : alerter, masser et défibriller. Le mieux pour gagner du temps, c’est d’alerter les secours et le voisinage tout en massant. Et si jamais vous êtes seul avec la victime en arrêt cardiaque (qui ne respire pas et est inconsciente), vous pouvez mettre le téléphone près de vous sur hautparleur et masser tout en parlant, car il ne faut laisser passer plus de 10 secondes entre les différentes séances de massage. Vous aurez ensuite besoin d’un défibrillateur qui va envoyer jusqu’au cœur une décharge électrique d’une intensité précise après analyse du rythme cardiaque. Le DAE (défibrillateur automatisé externe) est d’une grande nécessité, alors il faut en trouver un rapidement. Bonne nouvelle, de plus en plus de lieux recevant du public, lieux de travail, les centres commerciaux et même des bâtiments d’habitations disposent d’un DAE. Cependant,  il doit arriver sur les lieux au maximum 10 minutes après le début de l’arrêt cardiaque,  car les chances de survie de la victime seraient considérablement réduites. Le rôle du DAE est donc primordial pour l’absurdité en cas d’arrêt cardiaque comme le détaille un article du site https://www.pqmgo.com/ consacré à la connaissance des défibrillateurs. Une fois que vous disposez de cet appareil faut le mettre en marche et vous en servir sans crainte.

Comment utiliser le défibrillateur ?

Faire fonctionner un défibrillateur n’est plus seulement l’apanage du personnel médical. C’est en effet depuis 2007 que cela est autorisé. D’ailleurs son utilisation n’est pas complexe. Le DAE est un appareil intuitif, car les indications sont données de façon vocale, et doivent être suivies très attentivement et appliquées comme recommandées. Surtout, il faut continuer à masser, et vous aurez donc besoin d’une aide pour installer l’appareil. En suivant les commandes, il sera question de mettre les électrodes sur la poitrine de la victime en veillant à ce qu’elle soit bien sèche et dénudée. Un schéma vous guidera également vers l’endroit exact où poser ces électrodes. Dès cet instant l’analyse du rythme cardiaque va commencer. Et la consigne est stricte, il ne faut soys aucune raison toucher la victime. La décharge électrique va prendre le relais lorsque l’analyse sera terminée, et selon le style de DAE l’appareil vous demandera de presser le bouton choc. Le massage cardiaque doit reprendre directement après le choc. Il est également important de savoir que le choc n’est pas toujours nécessaire, alors le défibrillateur ne le déclenchera pas ou ne vous demandera pas de presser le bouton choc. Dans cas précis, il faut rapidement reprendre le massage cardiaque à la fin de l’analyse faite par le DAE. Il faut alors continuer ainsi jusqu’à l’arrivée des secours, garder le DAE allumé et les électrodes fixées comme au même endroit. La vie pourra alors être prise en charge par les secouristes avec plus de chance de reste r en vie grâces à vous.