La greffe de cheveux, les méthodes utilisées

Aujourd’hui, toutes les possibilités de méthodes chirurgicales de transplantation de cheveux sont sans dangers en termes de dommages au cerveau ou à la peau. Le FUE et le DHI sont tous deux totalement sûrs à cet égard. Découvrez les différentes techniques de greffe réalisées par des spécialistes.

Ce n’est qu’avec des méthodes plus anciennes comme le FUT, où une bande de peau était extraite de l’arrière du cuir chevelu pour l’extraction des follicules pileux ; comme il y avait une plaie ouverte, à l’arrière de la tête, un risque d’infection post-chirurgicale pouvait éventuellement entraîner des dommages aux organes internes.

Cependant, avec les méthodes de transplantation capillaire de type FUE et DHI, il n’y a pas de tel risque, en fait, des types spéciaux d’extracteurs folliculaires sont utilisés, qui permettent d’extraire le follicule pileux sans blessure chirurgicale ouverte.

Les nouvelles méthodes utilisées pour une greffe de cheveux

La transplantation de cheveux se fait généralement en utilisant l’une de ces techniques : La FUSS (Follicular Unit Single Strip) ; La FUE (Follicular Unit Extraction) ; La FUE automatisée ; La FUE sans rasage visible.

    – FUE ou Extraction d’unités folliculaires : Dans la méthode FUE, les greffes d’unités folliculaires sont extraites de façon individuelle du site donneur du patient. Ensuite seulement, ils sont implantés sur l’amincissement ou le site receveur.

    – FUSS ou Follicular Unit Single Strip : Ici le chirurgien fait un prélèvement en découpant 1 ou 2 cm en largeur sur 10 à 15 en longueur au niveau de la nuque pour récupérer des cheveux et bulbes individuellement. Ces échantillons sont ensuite replantés sur la zone affectée.

On vous laisse le soin de découvrir par vous-même les détails des autres méthodes, et toutes les informations complémentaires comme le prix, la durée de l’intervention, les effets secondaires, et bien d’autres points tous autant utiles à savoir. La greffe est bénéfique car elle permet de combler les espaces indésirables.