Quelle est la différence entre un kiné et un ostéopathe ?

L’ostéopathie est une discipline qui n’est pas reconnue au sein du système de santé, sa formation est donc de nature privée. L’ostéopathie est considérée par l’OMS comme une pratique thérapeutique au sein de la médecine expérimentale, qui conçoit le corps comme une unité. L’ostéopathe ne se concentre pas seulement sur l’amélioration de la zone où la blessure se produit, mais travaille avec l’ensemble de l’organisme. 

Trois types d’ostéopathie  

L’ostéopathe du cabinet prado osteo aide à équilibrer le système nerveux, la musculature, le système cardiovasculaire et les os tout en sachant qu’il existe trois types d’ostéopathie

l’ostéopathie viscérale : analyse le fonctionnement de chaque organe afin de trouver un équilibre dans l’organisme.

l’ostéopathie structurelle : elle se base sur la posture et la musculature du patient afin de trouver l’origine du problème à traiter.

l’ostéopathie crânienne : elle examine le mouvement des os du crâne et le fonctionnement du système nerveux afin de retrouver son bon fonctionnement.

Les principales différences entre l’ostéopathe et le kinésithérapeute

En cas de gêne musculaire, de douleurs lors de l’exécution de certaines postures ou si vous souhaitez assurer une bonne prévention des blessures (que vous soyez un sportif régulier ou non), un doute peut surgir quant au spécialiste auquel vous devez vous adresser. Nous vous exposerons donc les principales différences pour vous aider à choisir le spécialiste auquel vous devez vous adresser.

Diagnostic et traitement

Le kinésithérapeute « traditionnel » se concentre sur la zone endommagée, en tenant davantage compte, notamment, de l’appareil locomoteur. L’ostéopathe apporte une vision plus holistique en essayant de trouver l’origine du problème dans le fonctionnement du corps et d’établir une relation avec le problème localisé, basée sur le concept du corps dans son ensemble et intégrant les sphères de santé de la personne, tant la partie structurelle, que crânienne et viscérale. 

Techniques et fréquence de traitement

Le kinésithérapeute, en plus du traitement manuel, utilise souvent des machines lors de ses interventions, comme les ultrasons, la diathermie (appareils qui fournissent des changements de température pour traiter les zones affectées), l’aiguille sèche dans le but de soulager la douleur, d’augmenter la circulation et d’atteindre une force, une mobilité et une coordination maximales, etc.

La kinésithérapie comporte généralement, selon la pathologie et ses besoins, des séances très fréquentes, voire quotidiennes.

En ostéopathie, en revanche, les séances sont généralement plus espacées : ne sont pas faites à trois jours d’intervalle. Ceci est dû à l’un des principes qui régissent l’ostéopathie, qui est basé sur l’autorégulation du corps lui-même. Donc, le corps a le temps de récupérer en s’appuyant sur le traitement effectué. Il est caractéristique de l’ostéopathie de se décrire comme un facilitateur de la propre guérison du corps, et non comme un producteur de celle-ci.

Pathologies traitées par chaque discipline

Les techniques ostéopathiques se sont avérées très efficaces pour couvrir certaines pathologies. Les deux disciplines puissent traiter efficacement de nombreux problèmes, voire partager certaines de leurs techniques de traitement. Il est préférable de consulter un professionnel qui a les deux visions de vos symptômes afin qu’il puisse vous conseiller sur le traitement à suivre.